Association de Sauvegarde des Petits
Ouvrages de Laudrefang et Téting
Qui sommes-nous ?

L'Association de Sauvegarde des Petits Ouvrages de Laudrefang et Téting (ASPOLT) est née en 2007 de la volonté de deux passionnés de l'histoire de la ligne Maginot, Sébastien RAO et Michaël FRANCOIS.

Le Lieutenant Marchelli (au centre), commandant le PO de Téting, pose avec le sous-lieutenant Font et le sergent Brissioud sur le Bloc 1.
Il s'agissait alors de prendre en charge et de restaurer le Petit Ouvrage de Téting, où le grand-père de Michaël combattit en 1940. Une façon de lui rendre hommage, en somme, ainsi qu'à tous ses compagnons d'alors.
 
C'est donc sous le nom d'Association du Petit Ouvrage de Téting (APOT) que démarre cette aventure.
 
Très vite rejoins par d'autres passionnés, l'Association prend son envol et se fait connaitre. Elle entreprend les démarches nécessaires pour acquérir le PO de Téting auprès de la commune du même nom et du Ministère de la Défense, propriétaire du terrain.
 
Malgré la bonne volonté de chacun de ces acteurs, les lenteurs administratives poussent cependant l'Association à entreprendre des travaux de restauration au Bloc 3 du Petit Ouvrage de Laudrefang, situé à 2km environ au nord de Téting.


Le Bloc 3 du PO de Laudrefang à l'état d'abandon en 2007.

L'APOT devient l'ASPOLT

Propriété de la commune de Laudrefang, contrairement au reste de l'ouvrage qui appartient encore à l'Armée, le Bloc 3 bénéficie d'un accès relativement aisé et présente des caractéristiques techniques intéressantes et une histoire très riche.
 
C'est ce qui pousse l'APOT à lancer ces travaux dès l'été 2008, en accord avec la mairie, pour dégager les abords et les sécuriser.
 
Un an plus tard, en 2009, les statuts de l'Association sont modifiés : l'APOT devient l'Association de Sauvegarde des Petits Ouvrages de Laudrefang et Téting, soulignant par la même l'attachement maintenu des bénévoles à revaloriser à terme le PO de Téting, mais aussi sa volonté plus large de mettre en valeur les principaux éléments de la ligne Maginot à Téting-sur-Nied et Laudrefang.

 
L'étage inférieur de la tourelle de mitrailleuses du Bloc 3 du PO de Laudrefang, entièrement restauré.

Nos objectifs

L'ASPOLT souhaite donc restaurer et revaloriser certains éléments de la ligne Maginot sur ces deux communes.
 
Actuellement, cela consiste à nettoyer et rééquiper le Bloc 3 du PO de Laudrefang, véritable bastion autonome, doté de nombreux équipements et qui connut son heure de gloire en juin 1940.
 
Parallèlement, la casemate nord du Bois de Laudrefang, située entre les PO de Laudrefang et Téting, a été dégagée de la végétation qui l'entourait.
 
À terme, l'ASPOLT espère pouvoir en faire de même sur les dessus du PO de Téting et créer ainsi un chemin de découverte reliant tous ces éléments.
 
Car ce patrimoine militaire local reste très méconnu, en dépit d'une histoire riche et mouvementée.
 
C'est pourquoi, au-delà de la restauration technique du Bloc 3, l'ASPOLT s'attache aussi à faire vivre la mémoire de ces fortifications et des hommes qui y servirent il y a plus de 70 ans.
 
Ce travail se traduit notamment par la collecte de documents d'époque : photos, récits, listes d'équipages, etc. et par l'ouverture du Bloc 3 au public lors des journées du patrimoine ou sur simple demande.

Sébastien RAO Nombre de visiteurs : 7002 ASPOLT (Association de Sauvegarde des Petits Ouvrages de Laudrefang et Téting) 2007